APPEL au respect du droit

par le Conseil constitutionnel


Madame, Monsieur,

Le 18 octobre, le Conseil constitutionnel a refusé aux maires l’usage de leur conscience dans l'exercice de leur mandat. Cette décision ouvre une brèche très grave dans le respect des principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

Aujourd'hui, les maires. Et demain ? Les médecins, les fonctionnaires, les religieux ?

Si, comme moi, vous croyez dans la France du droit et de la liberté, vous ne pouvez pas laisser sans suite cette décision.
Signez l’Appel au respect du droit par le Conseil constitutionnel.

François Billot de Lochner

Président de l’Association pour la Fondation de Service politique

PS. S'il vous plaît, signez sans faute aujourd'hui (un seul clic suffit), et faites suivre à vos amis. La société civile doit se faire entendre.

Je lis et signe l'Appel

Un seul clic suffit, votre nom n'est pas demandé. Le total des signatures sera authentifié par huissier.

En savoir plus : le dossier de Liberté politique "La liberté de conscience des élus"



Facebook Twitter