Trois idées à creuser :

 

Il me semble juste de dire, comme Simone de Beauvoir, qu'on ne nait pas femme, on le devient. De même on peut dire que l'on ne nait pas homme, on le devient, dans un cas comme dans l'autre, par mimétisme, en prenant la mère ou le père comme modèle. Et c'est très bien, ainsi à condition que le couple mère-père constitue effectivement un bon exemple...

Un évèque (celui de Vannes ?) a osé écrire récemment qu'on ne nait pas homosexuel, on le devient. La théorie du ''genre'' n'a-t-elle pas pour but essentiel de faire de plus en plus d'homosexuels parmi la population autochtone ? pour quel(s) objectif(s) ?

 Si tous les parents, conscients de leurs responsabilités dans l'éducation des enfants s'opposaient ouvertement aux instructions du ministre de la mal nommée Education Nationale, sous différentes formes (retrait des enfants à l'heure de ce cours, contre-mesures immédiates...) et de façon permanente et déterminée, alors les enseignants se sentant soutenus par les parents arrêteraient leur sinistre enseignement et la  théorie du genre serait tuée dans l'oeuf. 

 

JR